Les Plus Belles Actrices du Moment (1/2)

Certains magazines masculins ont pour habitude de présenter un article annuel censé répondre à la question suivante : quelles sont les plus belles actrices du moment ?
MTXOS prend la charge d'y répondre... à sa manière, cinéphile et gentleman. Le choix s'est avéré cornélien, vous vous en doutez, car les jolies actrices sont légion. Pourtant, voici la liste subjective des dix visages qui font le plus fondre MTXOS. Attention aux yeux.

Emma Watson :

Au cœur d'un des plus grands phénomènes culturels de ces dernières années, Emma Watson a grandi aux yeux du monde. Ce qui lui donne forcément un statut particulier pour les garçons de la génération Harry Potter qui n'avaient d'yeux que pour elle. Le rôle d'Hermione Granger qu'elle interpréta sur huit films ne semble pourtant pas la perturber. Elle enchaîne les films, relayés inlassablement par les magazines de papier glacé qui lui courent après.
Chez Sofia Coppola, elle apparaît en fashionista matérialiste de Beverly Hills et irradie l'écran aidée d'une assurance et d'une féminité qu'on ne lui connaissaient pas. Plus garçonne dans Le Monde de Charlie, Emma Watson n'en perd aucunement son charme. Le plan de sa première apparition montre assez bien l'éblouissement que la grâce de son visage pourrait provoquer si on la voyait pour la première fois. Aucun doute, elle et son visage de porcelaine sont parfaits pour donner vie à Belle dans l'adaptation de La Belle et la Bête de Disney. Wait and see...
La critique de Noé, avec Emma Watson.

Kirsten Dunst :

Encore enfant, elle jouait dans Entretien avec un vampire ainsi que dans Jumanji. Puis elle est devenue la plus belle fille du lycée, l'obsession de Josh Hartnett et le fantasme de plus jeunes garçons dans Virgin Suicides de Sofia Coppola qui a décidément le chic pour s'entourer de jolies jeunes actrices. Elle illumine le film de sa beauté gracile, raffinée et encore juvénile. Un sourire magnifique, des fossettes à rendre fou, de beaux yeux bleu pâle... si bien que ce visage n'a cessé de happer l'attention à travers les films. On la retrouve chez la fille Coppola dans Marie-Antoinette, pour un rôle principal en bonne et due forme où elle apparaît sur l'affiche nous lançant un regard incandescent.
Dans Eternal Sunshine of the Spotless Mind, sans doute le meilleur film de Michel Gondry, elle est craquante en blouse blanche et les cheveux tressés. Kirsten s'est aussi illustré dans un registre plus grand-public avec la saga Spider-Man dans laquelle elle est devenue plus belle de film en film avec des cheveux roux qui lui vont à ravir. Après mon récent re-visionnage de la saga de Sam Raimi, j'ai encore en tête à quel point elle est à tomber en robe verte pendant la cérémonie de remise des clés de NY dans le troisième épisode. Sa blondeur a récemment inspiré un cinéaste plus radical, en la personne de Lars von Trier qui l'opposa à l'écran avec la brune Charlotte Gainsbourg dans Melancholia.
Pourtant, malgré toute la joliesse qu'on lui connaît, elle se fait piquer la vedette dans Sur la Route par une actrice au prénom quasi-similaire, Kristen Stewart. La jeunesse prend la relève ? Il faut dire que la pureté du visage de ses débuts a laissé maintenant place à une certaine maturité. Finis les rôles d'adolescentes qui l'ont consacré, Kirsten Dunst est devenu une femme. On pouvait se le prouver en 2014 avec The Faces of January (la critique du film), où elle est néanmoins resplendissante de glamour.

Gemma Arterton : 
En quelques années, Gemma Arterton a été propulsé sur le devant de la scène. Coupe au carré et rousse, elle apparait le teint diaphane dans Quantum of Solace le temps d'être comptabilisée parmi les conquêtes de 007 et de... mourir, allongée sur un lit façon Goldinger. Elle fait aussi une brève mais remarquable apparition dans Good Morning England en groupie peu farouche. On eut plus de temps pour admirer son beau visage aux lèvres pulpeuses dans une production Disney/Bruckheimer qui a relativement peu marchée, Prince of Persia, où elle tient le rôle d'une princesse au caractère bien trempé. « Au plus on est jolie, au plus on peut avoir un sale caractère », dirait François l'Embrouille. Et à mon humble avis, elle est n'est jamais apparue plus belle que dans ce film. Enfin, pour finir le rayon blockbuster, Gemma apparaît dans Le Choc des Titans du frenchy Louis Leterrier. Autant dire qu'elle entrait dans la cour du cinéma par la grande porte.
En parallèle de ces gros film, elle incarne, dans Tamara Drewe, l'objet de tous les désirs d'un petit village anglais dans lequel elle revient après une longue absence et une opération chirurgicale qui l'a transformé en canon de beauté. Mais c'est aussi une beauté malmenée : dans La Disparition d'Alice Creed elle délivre une performance extrême très intense, et dans l'excellent The Voices de Marjane Satrapi elle se trouve étonnement... raccourcie.
Toutefois, la carrière de Gemma Arterton ne semble pas confirmer les espérances que son décollage fulgurant promettait. En terme de film commercial, plus grand chose à signaler mis à part des séries B comme Hansel & Gretel, Byzantium de Neil Jordan ou Players. Un étonnant passage à vide pour cette actrice britannique de 29 ans qui a de quoi charmer par un visage aux traits si purs.

Zooey Deschanel :
 
Une bougne qui rappelle Kirsten Dunst dans son versant brune. De grands yeux bleus plein de malice... J'ai d'abord aperçu ce visage, celui de Zooey Deschanel, dans Yes Man où elle sert à une love story un peu formatée avec Jim Carrey. Son sourire aux yeux rieurs avait déjà de quoi séduire. Elle apparaît aussi quelques minutes à la fin de L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford. Mais la révélation survint lorsqu'elle incarna Summer, un des personnages les plus craquants du ciné indé américain de ces derniers années, dans (500) Jours Ensemble.
Son personnage de Summer, pas aussi positif qu'il n'y paraît, est irrésistible avec son look twee/girly et le charme espiègle incomparable de son interprète. Aucune chance de résister lorsqu'elle fredonne les Smith. Une belle voix dont elle se sert autrement que pour fredonner car elle sait aussi chanter, ce qui ne gâche rien. On peut s'en apercevoir car elle chante en duo avec Joseph Gordon-Levitt, son partenaire à l'écran, dans la B.O sucré de (500) Jours Ensemble ainsi qu'avec M.Ward avec lequel elle compose She & Him.
Mais quelle ne fut pas ma surprise en préparant cet article de découvrir, sur ses photos les plus récentes, une Zooey... transformée. Son charme, celui d'une beauté sans chichi, semble s'être volatilisé pour laisser place à une beauté plus lisse et désincarnée. La simplicité et l'expressivité de son visage aurait donc subi les tourments des bistouris. Regrets éternels...

Mélanie Laurent :

Dans un de ses premiers rôles, Mélanie Laurent apparaît furtivement dans De Battre mon cœur s'est arrêté de Jacques Audiard. Le temps de comprendre qu'il ne vaut mieux pas énerver cette jolie blonde à la voix éraillée. Elle partage de nouveau l'affiche avec Romain Duris dans Paris, cette fois les cheveux bruns, où elle joue l'étudiante qui fait craquer Fabrice Luchini. Et on le comprend facilement.
On peut aussi la retrouver aux côtés de Marion Cotillard dans Dikkenek dans un rôle de nymphette pas très valorisant (voire franchement dégradant, selon le point de vue). Toujours est-il que son joli visage tapait dans l’œil. Plus tôt, Mélanie tenait le rôle principal de Je vais bien, ne t'en fais pas. Un rôle empli de tristesse où elle trimballe un visage à l'air sévère qui lui va à ravir et qui lui confère un certain mystère. C'est ce regard qui a sûrement séduit Tarantino. Elle a beau offrir un jeu approximatif dans Inglourious Basterds, elle est au top du glamour associant le rouge à lèvres à la couleur de sa robe dans la séquence mythique au cinéma. Sa carrière outre-Atlantique est aussi passée par le récent Insaisissables où elle filmée par son compatriote Louis Leterrier. En langue anglaise, elle patauge un peu face à l'expérimenté Mark Ruffalo. Mais elle séduit encore et toujours par sa beauté imparfaite mais charismatique aidée notamment par ses grands yeux bleus. Si vous n'aimez pas Mélanie Laurent comme actrice au jeu très naturel pas toujours approprié, peut-être l'apprécierez-vous comme chanteuse ou réalisatrice. Son album En t'attendant (sur lequel apparait son visage de poupée triste) est sorti en 2011, tandis qu'elle a maintenant deux longs-métrages à son actif.
La critique d'Enemy, avec Mélanie Laurent


Les Plus Belles Actrices du Moment - Partie 2

Commentaires

  1. Euuuuuu siouplé ? where is Kristen???

    RépondreSupprimer
  2. Rhhhaaaa, Gemma, divine... Et fantastique dans Byzantium.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas vu Byzantium malheureusement... Mais "Gemma divine" je ne peux qu'approuver :)

      Supprimer
    2. Je te le conseille vivement ;) Une vision très sensuelle, mélancolique, ouatée, du mythe du vampire, sublimée par un photographie et des images à tomber.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés