American Ultra (Nima Nourizadeh)

Voir se reformer le charmant couple d'Adventureland dans un stoner d'action, malgré la présence du réal' du bien triste Projet X aux commandes, l'idée avait de quoi séduire. Et franchement, le résultat se révèle bien mieux que le laisser penser sa promotion, globalement trompeuse.

A la place de la comédie attendue, on assiste à un film très premier degré où l'humour est finalement plus discret que prévu. Après avoir été établie avec un souci de crédibilité non négligeable, la relation entre les protagonistes constitue ensuite un enjeu traité avec sérieux sur le reste du film. L'action subit un traitement identique, donnant lieu à un film où la violence est moins fun que repoussante. Néanmoins, le spectacle se révèle efficace – malgré des scènes d'action pas irréprochables formellement - avec même quelques idées de mise en scène notables. Même agréable surprise concernant la bande-originale, qui allie de l'électro à la Ratatat avec des sons post-rock... bien plus intéressant que le David Guetta du trailer.

Loin du film débile attendu, American Ultra fonctionne grâce à un efficace traitement premier-degré et grâce à une attention particulière portée aux personnages. Ajouté à cela une scène montée comme un supercut dédié à la beauté de Kristen Stewart et un perf' hilarante de John Leguizamo et vous obtiendrez un - étonnamment - très bon film du samedi soir.

Valou

Commentaires

Articles les plus consultés